Mohamed Lamari, mister 10 mille volts


C’est une véritable boule de nerfs. Une pile Wonder ! Il déborde d’énergie malgré la  patente du temps. 71 ans au compteur. 63 ans de carrière artistique. Il jure avec la gérontologie. La preuve !

Le chanteur Mohamed Lamari visitant la rédaction d'El Watan

Mohamed Lamari, le crooner des années 1970, l’auteur de « Rana H’na », est venu , « him self » à la rédaction d’El Watan, sans jeu de mots, « faire l’article » de son nouveau produit et nous offrir un présent, un coffret de CD résumant sa carrière et en prime, une « pêche », une « patate » d’enfer filant des complexes au jeunisme.

Reçu dans la salle de réunion de rédaction, Mohamed Lamari a les yeux qui brillent. D’ailleurs, ses « blue eyes » comme dirait Elton John, ont séduit une journaliste passée le saluer. C’est que Mohamed Lamari a un fan-club, non ! Un «  femmes-club ». Il se sent pousser des ailes pour ne pas dire des « airs » à l’issue de la sortie de son anthologie.Un coffret de 56 chansons. Son histoire ! His…story ! Et pour cause ! Cette fébrilité l’animant.

C’est la première fois de sa vie où il se sent fier de retracer sa discographie, exhiber le booklet (livret) signé par le journaliste et musicologue, Abdelkader Bendaâmache, commenter les titres,  non sans passion, et immanquablement avec nostalgie. Mohamed Lamari est heureux de rappeler son pedigree et ses records.

« J’ai fait trois fois le tour du monde. J’ai été reçu par 22 chefs d’Etats. Nkrumah, Sékou Touré, Hafed Assad, Hassan II, Tito, Bourguiba…J’ai dormi dans la maison de Walid Joumblat en 1976, durant la guerre civile, au Liban…Je chante dans huit langues notamment en hongrois, russe, espagnol… Je me suis produit en concert  devant 100 000 personnes, au stade du 5 juillet,  à Alger, en 1985, lors du match opposant l’Algérie à la Zambie. Et puis, j’ai fait la troisième campagne électorale du président Abdellaziz Bouteflika. C’est un choix. Et je respecte celui autres… ».

PAPY FAIT DE LA RESISTANCE

L’auteur de la chanson «Che (Guevara)» est exubérant. Il nous délectera d’un a cappella pour nous démontrer qu’il demeure et reste « Le Ténor de la Casbah » ( le  beau-livre et biographie de Abdelkrim Tazaroute). « Ma voix, c’est un don de Dieu. Elle est en sol mineur. On ne triche pas avec une voix. Si c’était à refaire, je referai la même carrière… J’ai refusé, en 1963, une carrière  internationale, chez Pathé Marconi. Je suis un patriote. J’ai fait les scouts avec Ali Maâchi, un nationaliste. On est de la même « race ». »

C’est sûr, Mohamed Lamari est entier, sa voix est intacte et puis, c’est un « papy », un vieux brisquard  qui fait de la résistance ! Lui qui était progressiste et qui avait chanté en duo avec Myriam Makeba, en 1972.

8 réflexions au sujet de « Mohamed Lamari, mister 10 mille volts »

  1. jai fouillé dans tous les sites possibles et depuis des mois a la recherche des chansons de lamari,ya ndjoum et la chanson de cheddouhoum ya bnet sans résultats,priere de me les envoyer,j’eprouve une grande nostalgie merci

  2. je cherche les anciennes chansons de lamari . ou pourrai je les trouver? il a chanté une chanson qui s’intitule inn koltelek ahib ghirek ma tsadekchi….. je ne l’ai plus écoutée depuis tres longtemps. aidez moi à retrouver ces merveilles .merci.

  3. je suis farida d’alger .lamari c’est le chanteur de tous les temps.je revis ma jeunesse en l’ecoutant .c’est un veritable delice.je suis une nostalgique du temps passé.je respecte ce chanteur de ezzamen el djamil qui nous emporte avec sa voix melodieuse .

  4. Je rêve de vous rencontrer un jour cher Monsieur Lamari. Oui j’ai grandi avec votre musique du vrai patrimoine Algérien.
    Je suis très fier d’être le premier à faire revivre votre musique à la nouvelle génération sur internet et plus précisement sur YouTube avec beaucoup de vos clip.

    • bonjour je suis son fils et je suis très très honorer ce que vous a fait Mr Ali Mardouk pour mon père vous été le seul a parler de mon père avec patience merci

  5. « Du regard de tes yeux, j’ai su que tu étais Algérienne »
    Je t’ai écouté dès mon enfance. Je me demandais qu’est-il advenu de toi. Toi le chanteur qui nous rappelle la race des Algériens d’autrefois, où le Patriotisme en était la foi !

  6. allez vieux bougre! je t’ai écouté à 15 ans avec makéba, aujourd’hui je te fais écouter à mes enfants en france, un régal! Tu as beaucoup d’avenir dis donc! Bon vent LAMARI!

  7. « JE SUIS UN PATRIOTE »C’est exactement ce qui manque a notre jeunesse d’aujourd’hui,pas toute la jeunesse ,juste cette minorité qui a les yeux fermés pour constater tout les progrés réalisés dans notre pays.Certe; il ya encore beaucoup a faire,mais c’est deja pas mal.Je suis revenu en Algerie apres + de 20 ans d’absence,ce qui m’a certainement permis de constater qu’il ya reellement un changement,et c’est a cette jeunesse de faire encore des efforts pour que notre pays se hisse enfin dans le rang des pays developpés.Patriotisme,civisme et le devoir du travail bien accompli, pour donner la meilleure image de notre chere ALGERIE.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s