Oscars : George Clooney goes to Hollywood

George Clooney a enfin tourné sous la direction d’Alexander Payne ! Un souhait cher à l’acteur, lequel n’avait pas pu jouer le rôle principal du dernier film du cinéaste, Sideways, il  y a 7 ans de cela. Le réalisateur avait alors promis de lui confier le personnage central de son prochain film. De bon augure !  Et pour cause ! George Clooney  sera immanquablement oscarisé pour la seconde fois, sept ans…de réflexion  après Syriana  de Stephen Gaghan ( Best supporting actor)

George Clooney et la jeune actrice au talent prometteur, Shailene Woodley

The Descendants d’Alexander Payne a  remporté dimanche soir à Beverly Hills,  le trophée du meilleur film dramatique,  lors de la 69e cérémonie des Golden Globes.  Un succès face à La couleur des sentiments, de Tate Taylor, Hugo  Cabret, de Martin Scorsese, Les marches du pouvoir de George Clooney, Le   stratège, de Bennett Miller, et Cheval de guerre de Steven Spielberg. Le film a également rapporté à George Clooney le Golden Globe du meilleur   acteur dramatique. Le pitch du film ? À Hawaii, la vie d’une famille bascule. Parce que sa femme vient d’être hospitalisée suite à un accident de bateau, Matt King( George Clooney)  tente maladroitement de se rapprocher de ses deux filles, Scottie, une gamine de dix ans vive et précoce, et Alexandra, une adolescente rebelle de dix-sept ans. Il se demande aussi s’il doit vendre les terres familiales, les dernières plages tropicales vierges des îles, héritées de ses ancêtres hawaiiens. Quand Alexandra lui révèle que sa mère avait une liaison, le monde de Matt vacille. Avec ses deux filles, il part à la recherche de l’amant de sa femme. Durant une semaine essentielle, au fil de rencontres tour à tour drôles, perturbantes et révélatrices, il va finalement prendre conscience que sa principale préoccupation est de reconstruire sa vie et sa famille…

Touchante humanité

En incarnant le personnage de Matt King, George Clooney « endosse » deux statuts lui faisant défaut dans la vie de tous les jours : celui de mari et celui de père ! Le comédien bénéficie, avec The Descendants, d’un rôle écrit « rien que pour lui », selon le réalisateur Alexander Payne : « En créant le personnage de Matt comme un mari en état de choc, un père inexpérimenté et un propriétaire terrien de Hawaii mal à l’aise vis-à-vis de sa condition sociale, Kaui Hart Hemmings (auteure de la nouvelle) s’est amusée à imaginer qui pourrait incarner cet homme à l’écran. Déjà, c’est le nom de George Clooney qui lui est venu à l’esprit, un comédien connu pour ses interprétations marquées par un humour sombre et une humanité toujours merveilleusement touchante. » .  L’actrice Amanda Seyfried, précédemment vue dans Chloe ou Le Chaperon Rouge, a passé l’audition pour le rôle d’Alexandra, la grande sœur. Malheureusement pour elle, la belle blonde n’a pas tapé dans l’œil de la production ! La voix off qui émane de la télévision à la fin du film est celle de l’acteur américain Morgan Freeman, un grand habitué de ce genre d’exercice (Conan, La Guerre des Mondes, Les Evadés, etc.).

Itinéraire d’un enfant  «  gâteux »

The Descendants est la 5ème réalisation d’Alexander Payne, et son 5ème film à explorer le thème de la crise existentielle, un sujet particulièrement apprécié par le metteur en scène, lequel expose ici l’itinéraire d’un quinquagénaire en quête de reconstruction : « C’est un individu complexe, imparfait, qui cherche son chemin dans un univers de folie, d’émotions douces amères et de surprises. Matt (George Clooney) n’est ni un héros ni un anti-héros. Comme l’enseignant envieux joué par Matthew Broderick dans L’Arriviste, le retraité pessimiste incarné par Jack Nicholson dans Monsieur Schmidt et l’amateur de vin quadragénaire en perte de repères campé par Paul Giamatti dans Sideways, Matt King n’est pas l’homme qu’il aurait voulu être », explique le cinéaste. The Descendants est tiré du premier roman éponyme de Kaui Hart Hemmings, un livre unanimement salué par la critique. Surprise lorsqu’elle entendit parler d’une adaptation cinématographique, l’auteure s’est immédiatement dite enchantée au moment où elle apprit que le cinéaste prenant en main le projet n’était autre que le réalisateur de Sideways, l’un de ses films préférés.

George Clooney heureux...et élu!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s