Mathieu Boogaerts, French Touch

Le chanteur Mathieu Boogaerts sera en concert à l’Institut Français d’Alger, le jeudi 16 février 2012. Une occasion pour découvrir la French touch, pas  de l’electronica mais celle de la chanson française. Et puis, sur scène Mathieu Boogaerts aime à surprendre son auditoire avec des titres inédits ou des interprétations déjantées.

Mathieu Boogaerts sur scène avec sa "complice", Luce

Mathieu Boogaerts est jeune auteur-compositeur-interprète français ayant passé ses vertes années non loin des bords de Marne. Découvrant très tôt les plaisirs de la musique, il quitte les bancs de l’école à 18 ans, et part en voyage à travers le monde, essentiellement en Afrique. Pendant un séjour de six mois au Kenya, il écrit quelques titres et en particulier une chanson au rythme original et chaloupé, «Ondulé». Le son et le style très nouveaux de sa musique permettent au jeune chanteur de décrocher un contrat avec le label Remark. L’année 1996 voit la sortie d’un premier album remarqué, « Super ». Il commence une tournée, notamment avec celui qu’il admire depuis toujours, le Néerlandais Dick Annegarn. Continuant sans interruption à composer des morceaux, le voilà prêt à sortir en 98 un nouvel album,  « J’ en ai marre d’être deux »

 De « petits bijoux » de la chanson française

 Dès la fin de l’été, il repart sur les routes, prenant le chemin des écoliers qui le mène en Belgique ou au Japon. Remercié par sa maison de disques, Mathieu Boogaerts disparaît de l’actualité jusqu’en 2002. Un nouvel album est enregistré au cours de l’été et paraît le 24 septembre sous le nom de « 2000 ». Après un repos bien mérité, le chanteur retrouve le chemin des studios mi-septembre 2004. Un an plus tard, il sort son album « Michel » qui s’accompagne d’un film amateur sur le travail d’un auteur compositeur. Filmé par Boogaerts lui-même, cette vidéo est une petite réussite très appréciée de ses fans. Véritable touche-à-tout, il n’hésite pas à s’enfermer tout seul dans un studio à Bruxelles pour réaliser de façon quasi artisanale « I Love You », sorti en 2008. Consciencieux et passionné, Mathieu Boogaerts livre à son public des petits bijoux de la chanson française. Une valeur sûre de la chanson à texte.

Philosophe

D’une grande humilité, Mathieu Boogaerts indique avec philosophie : « On me proposa de juteux contrats. J’avais alors 24 ans. Tout cet enthousiasme était très épanouissant. Et la sensation que mon intime conviction était fondée, très rassurante. Mais je savais que tout ne faisait que commencer. Quinze ans et cinq albums plus tard, on me propose d’écrire un livre sur ma musique. J’accepte. Pourtant, je ne sais pas grand-chose, vraiment. Je ne sais pas pourquoi je fais de la musique plutôt qu’autre chose. Je ne sais pas pourquoi je fais cette musique-là plutôt qu’une autre. Je ne sais pas pourquoi je me sens si bien quand j’y arrive, et si mal quand je n’y arrive pas. Je ne sais pas non plus combien de temps encore des idées tomberont du ciel. Et aurai-je toujours ce puissant désir de les capturer et d’en faire quelque chose ? Je ne sais même pas ce après quoi je cours, au fond. Et ai-je vraiment envie que ça marche ? Je ne sais pas grand-chose, non. Tous mes disques ont d’ailleurs failli s’intituler comme ça : « Je ne sais pas. ».  La seule chose que je sais, et que je peux tenter d’expliquer, c’est comment je fais. Autodidacte moi-même, je m’aperçois encore aujourd’hui, en côtoyant des musiciens qui ont appris de manière académique, à quel point le fait d’apprendre par soi-même, et donc de ne pas trop savoir ce que l’on joue, stimule l’imagination et rend tout possible. Moi je dis ça, je dis rien… »

Institut français d’Alger

7, rue Hassani Issad-Alger

Le jeudi 16 février de 19h à 21h

Concert de Mathieu Boogaerts

Métro, ligne 1, station Tafourah-Grande poste

Un regard intimiste sur la musique

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s