Etta James : le blues d’une sister soul

C’est  une  très grande dame de la soul music, du blues et du rythm’n’ blues qui vient de s’éteindre. La diva américaine,  Etta James, l’auteure de hits comme Dance With Me, Henry, At Last, Tell Mama, ou encore  I’d Rather Go Blind,  est décédée vendredi à l’âge de 73 ans . Et ce, des suites d’une leucémie, à l’hôpital de Riverside Community, à Los Angeles (Californie)

La diva Etta James chantait avec ses tripes: la rage de vaincre, de vivre et survivre

Etta James, née Jamesetta Hawkins, à Los Angeles en Californie, vit le jour le 25 janvier 1938. Elle était une chanteuse à l’étendue vocale et musicale très variée et riche excellant dans le blues, le rhythm and blues, le rock and roll, la soul, le gospel ou encore  le jazz . Elle a débuté sa carrière au  milieu des années 1950 et deviendra célèbre avec des succès tels que Dance With Me, Henri, At Last,  Tell Mama , et Rather Go Blind. Etta James a  vécu des problèmes personnels dont la toxicomanie. Mais elle fera un come-back remarqué dans les années 1980 avec l’album The Seven Year Itch. Elle est considérée comme l’artiste afro-américaine ayant fait la parfaite jonction entre le rhythm and blues et de rock and roll. Saluée par ses pairs et respectée par la nouvelle génération de chanteuses et chanteurs de R’n’B, Etta James a été la récipiendaire de 6 Grammy Awards ( Oscar de la musique) et 17 Blues Music Awards ( distinction du blues).

BAD GIRL

Elle a été intronisée au Rock & Roll Hall of Fame en 1993, au Grammy Hall of Fame en 1999 et en 2008 et au Blues Hall of Fame en 2001. Le fameux magasine musical américain Rolling Stone a classé Etta James 22e sur la liste des 100 plus grands chanteurs de tous temps et 62e parmi les 100 plus grands artistes.  « Les “bad girls”( mauvaises filles) ont mon look. J’ai toujours voulu être différente des autres. Rare, quoi ! Je voulais être remarquée. Je voulais être exotique comme les choristes du Cotton Club. Et évidemment, je voulais être la plus flamboyante. C’est juste ce que je voulais être.  Ma mère a toujours voulu que je devienne une chanteuse de jazz mais j’ai toujours voulu être audacieuse, truculente et « shocking » confie-t-elle dans sa biographie publiée en 1995 intitulée Rage to Survive( la rage de survivre).

TWITTER REACTIONS

La chanteuse de R’n’B, Beyoncé ayant campé le rôle de la diva Etta James dans le biopic Cadillac Records (2008) lui a rendu un fort et vibrant hommage : «  C’est une énorme perte. Etta James était l’une des plus grandes  chanteuses de notre époque. Je suis tellement chanceuse d’avoir eu l’occasion de rencontrer une telle reine. Ses contributions à la musique lui survivront.  Sa manière de chanter, de façon profondément chargée en émotion, vous racontait une histoire sans aucun filtre. Elle n’avait peur de rien, elle avait des tripes. Elle nous manquera. ». Will.i.am des Black Eyed Peas n’est pas en reste : « Montrer respect, appréciation et amour pour toute sa merveilleuse musique qu’elle a apporté pour le monde… ». MC Hammer, l’ex-rappeur se souviendra : « Quand elle chantait, elle avait le don d’être « La Chanson », la douleur, l’amour et la gloire ! ».  Jessie J, la nouvelle sensation anglaise R’n’B révérera sa mémoire : «  Je viens d’apprendre la disparition d’une légende. Merci pour votre voix et votre dédicace (musicale) ! ».  Etta James était une sister soul. Dont acte ! R.I.P. Etta James !

La chanteuse Beyoncé a campé le rôle de sa "mère spirituelle", Etta James, dans le biopic Cadillac Records, en 2008

 

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s