Cheikh Sidi Bémol en concert à Alger

L’Agence algérienne pour le rayonnement culturel (AARC) lance un ambitieux programme thématique pour l’année 2012. Des rendez-vous  se déroulant sur trois jours consécutifs. Le thème de ce mois est baptisé « Gitans, origines ». La guest-star du mercredi 22 février 2012, à la salle Ibn Zeydoun (Riadh El Feth), à Alger, n’est autre que le troubadour electro-électrique, Cheikh Sidi Bémol

Hocine Boukella alias Cheikh Sidi Bémol et Eric Rakotoarivony

Surprenant par la richesse de ses musiques, Sidi Bémol (Hocine Boukella, Cheikh pour les initiés) est le compositeur de l’entre-deux: fusion entre modernité et tradition, entre chaabi, gnawi, blues et rock, berbère et celte. Changeant de langue au fil des morceaux – arabe, kabyle, français et anglais – les textes de Sidi Bémol ne sont pas anodins, tour à tour poétiques, nostalgiques, critiques, humoristiques, il dépeint la société avec beaucoup de tendresse et de lucidité…Un premier opus paru en 1998 pensé comme une radio des années 70 au programme varié (rock, blues, traditionnel…), un live enregistré au Bledstock d’Alger en 2000, un petit détour berbéro celtique avec Thalweg publié en 2001, puis le célèbre El Bandi, gros succès en Algérie depuis 2003, dont le titre Ma Kayen Walou Kima l’Amour est au générique du film Mascarades de Lyes Salem (UGC – Canal+).

ROCK THE GOURBI

Après s’être produit sur de nombreuses scènes internationales (Montréal (Canada), Göteborg (Suède), Barcelone (Espagne), Paris (France), Essaouira (Maroc), Alger , Tabarka (Tunisie)…) Sidi Bémol revient en 2007 avec dix nouvelles chansons terriblement rock dans l’album Gourbi Rock. Fort de son succès l’artiste continue son exploration musicale avec les Chants des Marins Kabyles en 2008, surprenant par son originalité et sa simplicité, où les chants a capella révèlent une voix chaleureuse de bluesman kabyle, avant de passer à un album berbero-celtic qui relie les continents autour d’une musique festive bien étonnante…Sidi Bémol, c’est aussi un label de production de disque et de spectacle, CSB Productions, qui lui permet de produire ses propres albums mais également ceux de Azenzar, chanteur kabyle, Zerda, groupe de rock algérois, ainsi que Sortie d’Usine, une compilation réunissant 20 titres des musiciens de Louzine, collectif d’artistes français et maghrébins au sein duquel évolue l’Orchestre National de Barbes, Gaada Diwane de Béchar… Toujours en quête d’indépendance il crée également le distributeur en ligne Undergroone.

DESTINATION BOUZEGUENE

L’année 2008 sera un tournant dans la carrière de Sidi Bémol qui se produit à Alger pour deux représentations à guichet fermé dans un théâtre de 5.000 places… La Une des quotidiens algériens lui est alors consacré ! Cette même année, Lyes Salem, réalisateur du film Mascarades (UGC-Canal+, décembre 2008) choisi le titre Ma Kayen Walou Kima l’Amour pour son générique de fin. Et enfin le documentaire Bled-Musique à L’Usine réalisé par Samia Chala et Sid Ahmed Semiane en rotation hebdomadaire sur Beur TV a pour personnage central cet artiste hors norme ! Pour son 7ème album, Sidi Bémol nous fait voyager de la Bretagne à la Kabylie et de l’Irlande au Sahara grâce aux sonorités festives et chaleureuses du berbero-celtic groove sous le titre Paris Alger Bouzeguene.

Salle Ibn Zeydoun
Mercredi 22 février  à 19h
Concert de Cheikh Sidi Bémol
sous le thème Gitans, origines
organisé par l’Agence Algérienne pour le Rayonnement Culturel(AARC)
Prix :500 DA
Point de vente : Centre documentaire de l’AARC( Riadh El Feth)

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s