Tlemcen: avant-premières de films documentaires

Projection en avant-première nationale des films documentaires produits par le Département Patrimoine Immatériel et chorégraphie( ministère de la Culture), dans le cadre de « Tlemcen, capitale de la culture islamique 2011 ». Et ce, sous des rythmes hawzi et andalou, les 12 et  mars 2012, à la maison de la culture Abdelkader Alloula  de Tlemcen.

*Lundi 12 mars 2012 «Aux sources du Hawzi » de Selim Ben El Kadi

Fiche technique :
Genre : Film Documentaire Fiction
Titre : « Aux Sources du Hawzi »
Producteur : Ministère de la culture
Producteur Exécutif : IVPE
Réalisateur : Selim Benelkadi
Auteur : Nasreddine Baghdadi
Durée : 95 mn
Support : HDCAM
Version : Arabe
Résumé :  Sous le règne des Ottomans, Tlemcen, l’ancienne capitale des Zianides est reléguée au rang de ville-garnison soumise à l’autorité des janissaires…Tlemcen, en digne héritière de la musique arabo-andalouse, a favorisé l’éclosion du hawzi… un nouveau genre poético-musical qui a emprunte à la musique classique ses formes et ses rythmes …Boumediene Bensahla , l’un des plus illustres poètes du hawzi, emporté par sa passion pour les femmes de Tlemcen dont il chante la beauté, est jeté en prison, sur ordre du bey d’Oran… Bien inspiré, le poète captif adresse à son geôlier un poème qui influera sur la raison de ce dernier et lui fera retrouver la liberté…

La projection débutera à 18h en présence du réalisateur à la maison de la culture Abdelkader Alloula , Tlemcen.
L’accès à la séance est libre et gratuit.

 

*Le Mardi 13 mars 2012 à 18h, à la maison de la culture Abdelkader Alloula (Tlemcen)

Fiche technique :
Titre : La musique dite andalouse et ses instruments de prédilection.
Genre : Film documentaire
Durée : 52min
Format : HD CAM
Procédé : Couleur
Production : Ministère de la Culture
Réalisation : Lotfi Bouchouchi
Auteur : Maya Saidani
Montage : Salim Tir
Résumé : La musique dite andalouse et ses instruments de prédilection.
Les orchestres traditionnels de musique dite andalouse, dans un but de modernisation, se sont enrichis d’instruments tant occidentaux qu’orientaux.  Le développement de ces ensembles (orchestres) s’est fait encore aujourd’hui le plus souvent au détriment d’instruments traditionnels tels que le rabâb, la kwîtra, le 3ûd al-3arbî, pour ne citer que ces exemples se sont taillé une place de choix, quelle en est la raison ? Menaceraient-ils par leurs présences la profession de la lutherie ?

La projection débutera à 18h en présence du réalisateur à la maison de la culture Abdelkader Alloula , Tlemcen.
L’accès à la séance est libre et gratuit.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s