Donna Summer avait changé le monde de la musique

Elle était la reine, la “queen, la diva et la légende du disco. Donna summer ! Elle a tiré sa révérence, jeudi , en Floride, des suites d’un cancer. Et ce, à l’âge de 63 ans ?  C’est le site internet TMZ qui a donné la triste nouvelle.

Donna Summer et son mentor, Giorgio Moroder-Photo: Dr

La « Queen of disco », Donna Summer est entrée dans l’histoire de la musique avec des titres mythiques comme The hostage, Love to love you baby, I feel love, Last dance, MacArthur park, Hot stuff,  Bad girls, On the radio, The wanderer, She works hard for the money ou encore This time I know it’s for real, en 1989. Le magazine américain Newsweek, en 1979, alors Donna Summer au summum de sa gloire, titrait tout simplement : « The Queen of disco ». Et elle avait changé le monde de la musique…

 Une pionnière

Nous sommes en 1977, une prima donna de la musique disco qui porte beau et bien son nom, Donna Summer (une madonne de l’été, quoi), sort un single I feel love issu d’un album conceptuel I remember yesterday . Un exercice de style chronologique allant des années 1940 aux années 1960 en passant par celles de 1950. Donna Summer de bousculer l’establishment ambiant de la musique disco. I feel love est inédit, inclassable et son beat est synthétique, hypotique et futuriste. C’est une composition première et pionnière de la musique electro ou plus communément appelée, actuellement, electronica (un genre). I feel love, un morceau de bravoure entièrement électronique. Celui qui était aux manettes dans la conception innovante de I feel love, c’est le «mastermind» et producteur, Giorgio Moroder, dont la trouvaille sonique influencera la musique des années new wave 1980, house (déclinaison de la disco) et la techno.

Brian Eno : « j’ai entendu le son du futur»

A l’image…et son de l’album Berlin Trilogy de David Bowie «bluffé» par Giorgio Moroder. Pour l’anecdote de l’avènement de l’électronique I feel love, David Bowie raconte : «Un jour à Berlin (en 1977), Eno (le fameux Brian Eno, le célèbre producteur du groupe irlandais de pop-rock, U2) est entré en courant dans le studio et dit essoufflé : ‘’j’ai entendu le son du futur’’». Et il mit le disque vinyl de I feel love de Donna Summer. «Ce single va changer le son des clubs pour un quinzaine d’années», ajoutera-t-il. Une assertion et autre caution musicale d’un Brian Eno qui sera, par suite, le maître du son dénommé ambiant (musique d’aéroport et ascenseur). Aussi, I feel love fera un véritable carton. Il se hissera à la première place des charts américains et anglo-saxons. Il sera même adopté en tant qu’hymne par la communauté gay aux USA. La version de I feel love issu de l’album I remember yesterday est d’une durée de 6 minutes. Elle subira une extension de 6 autres minutes. Et ce, pour un maxi-single de 12 minutes figurant sur la compilation The Dance collection : A compilation of twelve inch singles, en 1989.

Madonna, une fan

Dans le scopitone (l’ancêtre du clip) de I feel love, Donna Summer imprimera sa marque de fabrique quant à sa chorégraphie et jeu scénique lascifs, donnant le tournis à la gent masculine. Donna Summer a déjà fait dans le «shocking» avec le hit Love to love aux sonorités érotiques. Les lyrics de I feel love ne volent pas très haut. Un texte simple et lapidaire: «C’est si bon/Dieu sait, Dieu sait /Je sens l’amour, je sens l’amour /Je ressens de l’amour /en chute libre/ toi et moi… ». Aussi, le tube I feel love a été immortalise par une plethore de reprises. Comme celle des Eighties, revisitée par Jimmy Sommerville ( Bronski Beat qui deviendra The Communards) en duo chic et choc avec son alter ego Marc Almond sur le Medley Johnny remember me. Debbie Harry du groupe punk-rock Blondie,, Bono de U2, Vanessa May, Molko, Kylie Minogue, Beyoncé. Et même Madonna s’inspirera de I feel love sur le track Future lovers dans l’album Confessions on a dancefloor (et tour aussi). Un titre royal !

 Twitter réactions

 Aretha Franklin: “ Très bouleversée par la mort de Donna Summer. Dans les années 1970, elle avait régné sur l’ère du disco et a fait danser et sauter tout le monde. Qui oubliera Last Dance. Une excellente performer et une agréable personne. ». Janet Jackson:Donna Summer va nous manquer. Elle a changé le monde de la musique avec sa magnifique voix et son incroyable talent. ». Nicki Minaj : « Woaw ! Un autre légende qui s’en va ! Repose en paix! O belle reine  du disco, Donnna Summer.”

I Feel Love: Donna Summer, une déesse du disco!-Photo: Dr

Une réflexion au sujet de « Donna Summer avait changé le monde de la musique »

  1. Donna Summer était plus qu’une Diva…..un astre noir, une icône de la musique Disco. Qui n’a pas dansé sur ses tubes endiablés… »I feel love »,  »Bad Girl »,  »Hot Stuff »,  »The last dance »? On n’est pas prêt à oublier le beat orgasmique de  »I love to love ». Un morceau très audacieux pour l’époque à un tel point qu’il a été censuré des ondes de la BBC. Girgio Moroder a sû dénicher la perle rare en lui concoctant le sublime  »I feel love »…..C’est celui qui a produit également  »Heart of Glass » de Blondie. Paix à son âme.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s