John Lee Hooker JR : « retourner en Algérie, c’est comme revenir à la maison »

« J’aime le fait de revenir en Algérie. C’est comme revenir à la maison. Et puis, je suis heureux de retourner sur la terre des mes ancêtres, ici, en Afrique… » déclarera le bluesman américain, John Lee Hooker Jr, le fils du légendaire John Lee Hooker

John Lee Hooker Jr offrant don nouvel album, lors de la conférence de presse, à l'hôtel Sofitel d'Alger, le vendredi 4 janvier 2013-Photo: l Watan-

John Lee Hooker Jr offrant son nouvel album, lors de la conférence de presse, à l’hôtel Sofitel d’Alger, le vendredi 4 janvier 2013-Photo: El Watan-

Sous les auspices de  l’ambassade des États-Unis d’Amérique à Alger et du ministère de la Culture, le bluesman John Lee Hooker Jr et son groupe, sont de retour en Algérie, pour la deuxième fois, en l’espace de six mois. Un signe patent ! C’est sûr, John Lee Hooker Jr a été «  adopté et adapté » par le bled. Et pour cause ! Il donnera  un concert-événement le mardi  8  janvier 2013,  à 18h, au Palais de la Culture Moufdi Zakaria de Kouba, à Alger.  Un concert  ouvert au public et l’accès est gratuit.  Et ce, au grand bonheur de ses fans déjà subjugués par son show le 4 juillet dernier.  John Lee Hooker Jr , le « fils de son père » a de qui tenir. Un grand bluesman, spontané, décontracté (laid back) et très accessible. Il signe des autographes, se fait prendre en photo,  offre son dernier double CD et puis parle à cœur ouvert. Et ce sans euphémismes ni langue de bois. Au contraire ! John Lee Hooker Jr reviendra sur  son passé sombre « d’enfant terrible et de la balle » du blues : «  J’avais une addiction pour la drogue, l’alcool…Je consommais cela d’une manière ordinaire. J’ai eu plusieurs overdoses. On m’a tiré dessus deux fois. J’ai été jeté de voiture en marche deux fois. J’ai fais de la prison…Tears In My Yeas et Listen To The music, deux titres figurant su mon tout nouveau album font allusion à ce cauchemar issu du passé… ».

Au nom de Dieu !

Et son salut viendra par Dieu, la foi et puis son groupe, formé de talentueux musiciens, l’entourant et le protégeant : «  Mon « crossroad »(blues) était aussi les drogues, la music, l’alcool…J’ai choisi Dieu et la musique…Et puis le blues est un remède pour l’esprit et l’émotion. Et cela calme le cœur. Mais Dieu m’a transformé… ».  A propos de ses textes, John Lee Hooker Jr, se présente comme un narrateur ( storyteller) : «  Mes lyrics (paroles) sont ma vie. Une témoignage ! Dans ma jeunesse, j’ai été un grand menteur. Mais maintenant, sans prétention, j’éduque les gens. Je les fais rire ! Et les rend conscients des circonstances…Et puis, le message est : la drogue, c’est la mort et la destruction ! ».  John Lee Hooker Jr vient  de sortir un nouvel album (double CD) intitulé « All Hooked Up » où officient de grands noms comme le producteur Larry Batiste, Mike Rogers, le batteur émérite ou encore saxophoniste Doug Rowan. Un nouvel opus mêlant du rythm’n’blues, blues, jazz ou encore du funk. Et ce, pour fédérer tous les publics. John Lee Hooker devait se produire ce soir, à l’hôtel Sheraton d’Oran. « All Hook Up » !

John Lee Hooker Jr et son groupe improvisant un "jam" à l'hôtel Sofitel d'Alger, le vendredi 4 janvier 2013-Photo:Dr-

John Lee Hooker Jr et son groupe improvisant un « jam » à l’hôtel Sofitel d’Alger, le vendredi 4 janvier 2013-Photo:El Watan-

John Lee Hooker Jr. American bluesman and son of the legendary John Lee Hooker

 

      “Coming back to Algeria, it’s like being back home

John Lee Hooker Jr offering  CDs at the press conference held, friday , januaray 4, 2013 at the Sofitel hotel in Algiers-Copyright: El Watan

John Lee Hooker Jr offering his  new album ( double CD),  at the press conference held, friday, january 4, 2013 at the Sofitel hotel in Algiers-Copyright: El Watan

The US Embassy and the Algerian Ministry of Culture organize the John Lee Hooker Jr’s  concert in Algiers, tuesday, january 8, 2013 at 6 PM ( 18h, local), at The Palais de la Culture Moufdi Zakaria ( Kouba). And it’s a free gig! Yes, for free! For the pleasure the Algerians blues fans. So, here is the John Lee Hooker Jr’s interview:

 

You come back for the second time in Algeria, in six months…

I absolutely love the very fact that I am coming back, it’s like being back home.

You really dig the audience over here, how did find it?

They are so vibrant, so loving, unlike any other audience in the world, I love them, they make me bring my game!!

Junior, is it easy to be the son of the legendary John Lee Hooker?

Yes it’s very easy, as long as I am myself, and not try to be him and live up to anyone’s expectations, I am doing great having his name.

As bluesman: « Like father, like son »…

I am like my father in ways of truthfulness, I am like him, because I work hard, I love everyone regardless of the color of their skin, how they look or who they love.

But « you’ve got the blues », the crossraod one…

My crossroad was either drugs or music, either alcohol or God, I choose God, and music

Some say: « you’ve got the faith ». The blues, was it a healing?

The blues/music is a healer of the mind and the emotion, it sooths the heart, but God transforms it.

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s