Oscars 2013 : Hat trick de Daniel Day-Lewis

Daniel Day-Lewis, le célèbre acteur irlando-britannique Daniel Day-Lewis a été l’auteur d’un « hat trick » à Hollywood, lundi soir, lors de la cérémonie de la 85e édition de remises des Oscars. Il est entré dans l’histoire ! Et pour cause ! Il a été le récipiendaire d’un troisième Oscar. Celui du Meilleur acteur pour sa performance dans Lincoln de Steven Spielberg.

Daniel Day-Lewis, heureux récipiendaire de l'Oscar du Meilleur acteur: 1, 2, 3 soleil!-Photo:Dr-

Daniel Day-Lewis, heureux récipiendaire de l’Oscar du Meilleur acteur: 1, 2, 3 soleil!-Photo:Dr-

Recevant son Oscar des mains de la remettante de marque, l’actrice Meryl Streep, Daniel Day-Lewis confiera, non sans humour( so british) : « Il y trois ans, nous avons décidé d’échanger (les rôles) car je m’étais  engagé à jouer Margaret Thatcher » dans « La dame de fer » (Oscar de la Meilleure actrice pour  Meryl Streep, en 2012). « Meryl était le premier choix de Steven (Spielberg)   pour Lincoln« . Lincoln le nouveau film de Steven Spielberg ( Duel, Jaws, E.T. the Extra-Terrestrial, Munich) est un portrait filmique se défaussant de l’effet bœuf spectaculaire hollywoodien portant sur le 16e président des Etats-Unis, Abraham Lincoln.

 Le tout frais émoulu film Lincoln de Steven Spielberg,  contre toute attente ne ressemble guère aux blockbusters de la fabuleuse filmographie du tycoon de Hollywood. Que nenni ! Steven Spielberg, dans la même veine de la The Color Purple ou encore Amistad, montre et démontre un biopic portant sur le 16e président des Etats-Unis, le tout premier président républicain qui est entré dans l’histoire de l’humanité en abolissant l’esclavage des Noirs américains au plus fort de la guerre civile de Sécession (1861-1865) opposant les États-Unis (« l’Union »), dirigés par Abraham Lincoln, et les États confédérés d’Amérique (« la Confédération »), dirigés par Jefferson Davis et rassemblant onze États du Sud qui avaient fait sécession des États-Unis.

L'actrice Meryl Streep congratulant Daniel Day-Lewis-Photo:Dr-

L’actrice Meryl Streep congratulant Daniel Day-Lewis-Photo:Dr-: grand moment d’émotion!

Et ce, à son corps défendant. Car il connaîtra une fin tragique. Abraham Lincoln sera assassiné le 15 avril 1865 à Washington.  Aussi, Steven Spielberg aborde, exhibe et présente Lincoln avec sobriété, simplicité et limpidité. Sans fioritures ni, sans jeu de mots, artifices. Le pitch ? Les derniers mois tumultueux du mandat du 16e Président des États-Unis. Dans une nation déchirée par la guerre civile et secouée par le vent du changement, Abraham Lincoln met tout en œuvre pour résoudre le conflit, unifier le pays et abolir l’esclavage. Cet homme doté d’une détermination et d’un courage moral exceptionnels va devoir faire des choix qui bouleverseront le destin des générations à venir.

Le fameux 13e Amendement

Pour ce faire, Steven Spielberg a mis à contribution un « joker », le célèbre scénariste et dramaturge Tony Kushner ( Munich)-Prix Pultitzer- s’étant inspiré de l’ouvrage de Doris Kearns Goodwin Team of Rivals : The Political Genius of Lincoln. Et Daniel Day-Lewis ( My Beautiful Laundrette, In The Name of The Father, Gangs of New York) crevant l’écran de par une hallucinante et  très crédible ( une ressemblance à  s’y méprendre avec Abrahm Lincoln). Daniel Day-Lewis incarne, immanquablement le rôle phare de sa carrière avec justesse et surtout avec une certaine générosité de son « character ». Ainsi, cet acteur dont l’heure de gloire sonne-il est nommé pour l’Oscar du meilleur acteur pour sa performance dans Lincoln fait ressusciter une président légendaire des Etats-Unis à travers un jeu « bluffant », une  démarche, une attitude, un flegme(so british), un regard…

L'hallucinate performance de Daniel day-Lewis dans "Lincoln"-Photo:Dr-

L’hallucinante performance de Daniel day-Lewis dans Lincoln Photo:Dr-

L’on découvrira, au fil des débats houleux  et autres joutes oratoires belliqueuses, ségrégationnistes et anti-esclavagistes enflammant la Chambre des représentants portant sur le 13e Amendement abolissant l’esclavage, un Lincoln humain et humaniste, épris de liberté d’expression, visionnaire, une force tranquille, ayant de la répartie et de l’humour aussi. Et puis, un  ferme stratège militaire. Et en même temps, un père vulnérable. Une véritable course contre la montre où chaque voix (le « yes ») compte. Car vitale ! Et car il va du destin des Etats-Unis ! L’affranchissement des Afro-américains, l’arrêt de la guerre civile et l’effusion de sang. Les acteurs Tommy Lee Jones et James Spader ont eux aussi brillé dans ce film. Steven Spielberg, avec fluidité, évitera la scène de l’assassinat de Lincoln en recourant à des images d’annonce et subliminales. Il faut dire que le directeur de la photo, Janusz Kaminski a su créer cet univers sombre et pittoresque dans Lincoln.

Daniel Day-Lewis wins best actor for ‘Lincoln’

 

Daniel Day-Lewis won the lead actor Oscar for his portrayal of Abraham Lincoln in Steven Spielberg’s « Lincoln » on Sunday night at the 85th Academy Awards.

The amazing portrayal of Abraham Lincoln by Daniel day-Lewis-Copyright: All Rights Reserved-

The amazing portrayal of Abraham Lincoln by Daniel day-Lewis-Copyright: All Rights Reserved-

Day-Lewis, 55, becomes the first actor to win three lead Oscars. Katharine Hepburn won four in the lead actress category. Jack Nicholson, Meryl Streep, Ingrid Bergman and Walter Brennan have also won three statuettes in a mix of both the lead and supporting categories.

Day-Lewis’ immersive work as America’s 16th president in « Lincoln » became one of the Oscar season’s most celebrated turns from the moment the movie screened at the New York Film Festival in early October. The British-born actor also won the Golden Globe and awards from the Screen Actors Guild and the British Academy of Film and Television Arts, along with enough critics prizes to decorate multiple mantles.

He won in a field that included Bradley Cooper in « Silver Linings Playbook, » Hugh Jackman in « Les Misérables, » Joaquin Phoenix in « The Master » and Denzel Washington in « Flight. »The notoriously selective Day-Lewis has no immediate projects on the horizon.

« I cannot do the work I love to do unless I take time away from it, » Day-Lewis said at a tribute held in his honor at the Santa Barbara International Film Festival in January. « In the time taken away from it when — God forbid — I re-engage with life, it allows me to do the work in hopes that I might bring something to that work.” The 85th Academy Awards are being held at the Dolby Theatre in Hollywood on Sunday night, in a televised ceremony hosted by Seth MacFarlane. In http://www.latimes.com

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s