Rolling Stones : Satisfaction guarantie

Le concert des Rolling  Stones samedi à Glastonbury, où ils se sont produits pour la première fois en   plus de 50 ans de carrière, fut « le temps le plus fort » de toute l’histoire du  festival créé en 1970, selon son organisateur, Michael Eavis.  

rolling1« On les a toujours voulus (…). Ils l’ont finalement fait », s’est réjoui   l’organisateur de Glastonbury,  Michael Eavis, interrogé sur la BBC.   C’était « le temps le plus fort de Glastonbury en 43 ans de festival« ,   a-t-il estimé. « C’était génial. Punaise, ils ont assuré ! ». « C’est super de faire ce concert« , a lancé samedi soir sur scène Mick  Jagger, dans une forme époustouflante.  « Après toutes ces années, ils nous ont   finalement demandé de venir », a-t-il ajouté, le sourire en coin, devant quelque   130.000 fans toutes générations confondues. Le groupe de légende, qui a fêté l’an dernier ses 50 ans de carrière, a   électrisé le festival avec un concert de deux heures, enchaînant ses plus  grands tubes, « Start Me up« , « Sympathy for the Devil », « Jumpin’ Jack Flash« ,  « Satisfaction »

Les papys du rock font de la résistance

Pour l’occasion, ils ont aussi interprété une nouvelle chanson « Glastonbury  Girl », où ils évoquent notamment les fameuses bottes en caoutchouc portées par les festivaliers à cause de la météo capricieuse.  Le concert fut un « triomphe », selon le Times. « La magie noire opère   toujours », pour The Observer.  Les fans avaient pris place parfois douze heures avant le début du   spectacle en plein air. « On avait l’impression que toutes les générations se   retrouvaient ici. C’était unique », a estimé une festivalière, Kathy Dixon, 26   ans. Les Stones « semblaient aussi jeunes que dans les années 60″, selon Walter   Hudson, 22 ans. « Leur énergie est restée intacte. »

 Mick Jagger en forme…olympique

rolling2En prévision du concert, Mick Jagger avait économisé sa voix ne parlant que deux heures par jour, selon le Sunday Times. Il avait aussi visionné des vidéos  de concerts à Glastonbury et suivi une préparation physique intensive, avec course, kick boxing, vélo, danse… Parmi les 130.000 chanceux samedi soir, le prince Harry et des habitués du   festival comme la top model Kate Moss et son mari Jamie Hince ont été repérés,  ainsi que le mannequin Cara Delevingne. Le festival de Glastonbury, qui compte aujourd’hui 58 scènes, avait été à  ses débuts en 1970 un simple rassemblement hippie ayant attiré 1.500 personnes.   Il affiche complet des mois à l’avance. Sont attendus sur scène dimanche, pour   clôturer l’édition 2013, le groupe Mumford and Sons.   AFP

 

Rolling Stones offer fans satisfaction with long-awaited Glastonbury Festival debut

By Associated Press,

PILTON, England — There’s a first time for everything, even if you’re the Rolling Stones.The rock rabble-rousers who formed half a century ago played Britain’s Glastonbury Festival on Saturday, their debut appearance at the country’s most prestigious rock music event.

rolling3A majority of the 135,000 festival ticket-holders crammed into the fields in front of Glastonbury’s Pyramid Stage for the gig, which opened with a rousing “Jumpin’ Jack Flash.”As on recent tour dates, the Stones gave fans a fistful of classic hits — including “It’s Only Rock ‘n’ Roll (But I Like It),” ‘’Paint it Black,” ‘’Wild Horses” and “Gimme Shelter” — as well as newer songs. There was even a brand-new folky number called “Glastonbury Girl,” written specially for the occasion.  Singer Mick Jagger, who turns 70 in July, has lost none of his swagger, strutting the stage in a sequined green jacket, a satin-lined black cape — on “Sympathy For the Devil” — and other eye-catching outfits.

He thanked fans who had followed the band for five decades, and told newcomers, “do come again,” before giving the crowd what it had been waiting for — an encore of “Satisfaction.”In a pre-show BBC radio interview, Jagger gave no clue about whether the band he started with Keith Richards in 1962 will ever call it quits. He said, “I’ve no idea,” before telling an interviewer that he’d probably continue as long as he was wanted. The band recently played a string of North American dates on its “50 and Counting” tour and is due to play two concerts in London’s Hyde Park next month.

The Stones turned down offers to play Glastonbury for years, but appeared to embrace the down-to-earth spirit of the festival, held on a farm in southwest England. On Saturday, Jagger tweeted a picture of himself outside a yurt, a Mongolian-style felt tent where he reportedly spent the night. And he told the crowd he had been to see Friday night’s headliners, Arctic Monkeys. Guitarist Richards said ahead of the show that the band was “destined to play Glastonbury.” “I look upon it as a culmination of our British heritage really,” he said. “It had to be done.” The Glastonbury Festival was founded by Michael Eavis in 1970 on his Worthy Farm near Pilton, 120 miles (193 kilometers) southwest of London. It is famous for its eclectic lineup — and the mud that overwhelms the site in rainy years. Other performers on Saturday included Elvis Costello and Primal Scream. But for many festivalgoers, the Stones were the main event. The three-day festival wraps up Sunday with a headlining set from Britain’s Mumford & Sons. Copyright 2013 The Associated Press. All rights reserved. This material may not be published, broadcast, rewritten or redistributed. In  http/www.washingtonpost.com

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s