Deep Purple, Swinging London!

Ils s’appellent Roger Glover, Ian Paice, Ian Gillan, Don Airey et Steve Morse. Ce sont des légendes vivantes de la pop music. Ils ont 45 ans au compteur… de leur carrière. Des vieux brisquards qui jouent plus vite que la musique. Leur couleur préférée est le pourpre foncé. Ces soixante-huitards, parmi les pionniers du heavy metal (hard rock), Deep Purple, ont fait décoller la scène du OLM Souissi, hier soir.

Rabat( Maroc)

deep purplle2Une date de concert-entrant dans le cadre de leur tournée baptisée Now What?! World Tour 2013-au Festival Mawazine :Musiques du monde se tenant du 24 mai au 1er juin. Le fameux groupe britannique des années 1960 et 1970, à l’époque du Swinging London, les pairs, de Jimi Hendrix, Eric Clapton, Jeff Beck,  Rolling Stones, Rare Birds ou encore Cream, Deep Purple, les auteurs du titre mythique Smoke On The Water, se sont produits avec une pensée à l’endroit de Jon Lord, leur ancien claviériste, décédé en 2012. Un ange est passé ! Pour rappel les anciens membres de Deep Purple s’étant succédés sont Ritchie Blackmore, Tommy Bolin, David Coverdale, Rod Evans, Glenn Hughes, Jon Lord, Joe Satriani, Nick Simper, Joe Lynn Turner.

ian Gillan-ian paice Deep Purple évoule en Five pieces (cinq éléments). Roger Glover (basse), le plus ancien membre du groupe, Ian Paice, batterie, Ian Gillan, chant et percussions, Don Airey, claviers et Steve Morse, guitare. Tous bons. Ces papys du rock jurent avec la gérontologie. Ils sont aussi verts. Et quelle énergie ! Ils filent des complexes au jeunisme. De surcroît, ils sont le groupe le plus ponctuel du festival ! 22h, pile ! Réglés comme du papier à…musique !

Les papys du rock font de la résistance

Ainsi, les Deep Purple-ayant drainé un public massivement acquis à la pop, des babyboomers nostalgiques et des jeunes fans-ont fait hurler les Marshalls (énormes baffles) et ont dépassé le mur du son avec Fireball, Into The Fire, Hard Lovin’ Man, Strange Kind of Woman, The Well-Dressed Guitar, The Mule, Lazy, Bodyline, No One Came, Perfect Strangers ou encore Space Truckin’. Ainsi que Hush, une reprise Billy Joe Royal. De la pop, du blues-rock et puis, ce  heavy metal caractéristique où chacun des musiciens aura sa minute de gloire, son solo. Mais le best part, le morceau de bravoure, aura été immanquablement Smoke on the Water issu de l’album Machine Head. En guise rappel(encore), Deep Purple  bouclera le show avec Black Night ( in Deep Purple in Rock).

Delta Blues

Le guitariste Steve Morse, à propos des influences de Deep Purple, confiera à El Watan: « La guitare, c’est tout pour nous. De Chuck Berry à George Harrison, Kieth Richards.  Richie Blackmore  aussi représente une  grande  partie de nos références. On a puisé dans toutes ces influences.  Ce n’est pas uniquement celle d’un seul guitariste. Tous ses guitaristes réunis, nous ont inspirés. Un rendu de nos influences. Jeff Beck était très bon, on était grand fan… ».  Et Ian le chanteur Gillan, nous précisera On a tablé sur une chose très simple. Je parle du “free” Deep Purple.  On s’est basé sur le beat blues. Les Anglais ont découvert le blues avant les blancs américains. Parce qu’en Amérique, il y avait vraiment un “apartheid”. Et au Royaume-Uni, on enregistrait des disques de blues. On  jouait partout du blues. Parce que ce sont trois accords. C’est simple, avec cela. C’est pour cela que Smoke On The Water a rencontré le success. C’était tout simple, trois accords de blues, basiquement. C’est facile ce riff. Et puis, quand  vous avez 12 ans, vous prenez et apprenez ça, vous jouez ce riff pour la première fois et que cela sonne bien, c’était quelque chose. Les gens que vous avez mentionné comme Jimi Hendrix. Ils étaient les contemporains de notre âge. Ils étaient cinq ou six, identiquement, de musiciens talentueux, bien outillés, ayant un cachet, une personnalité, du caractère, un son coloré, un parfum…Nos influences, dans le groupe, viennent de la musique orchestrale, jazz, big band swing, rock’n’roll, blues, Tamla Motwn, soul. C’est un peu beaucoup… »

steve morse

roger Glover

deep purple3

deep purple4

ian Gillan2

deep purple6

steve morse2

deep-purple-phorocall

Publicités

Jon Lord de Deep Purple est décédé

Jonathan Douglas  alias Jon Lord, le claviériste ayant officié au sein du célèbre  groupe de pop des années 1970, Deep Purple, est décédé aujourd’hui, 16 juillet 2012, à l’âge de 71 ans. Et ce, des suites d’un cancer.

Jon Lord, l’instrumentiste légendaire de Deep Purple-Photo: Dr-

Jon Lord  fit ses études de musique avec brio au conservatoire de Londres où il remporta un 1er prix, avant de devenir le claviériste du groupe de hard rock Deep Purple de 1968 à 2002. Jon Lord commença sa carrière musicale en 1960 à Londres dans des combos Jazz. Il est alors très influencé par Jimmy Smith. Son premier groupe d’importance s’appelait Artwood, conduit par le chanteur Art Wood. Le groupe enregistre un album intitulé Art Gallery1, puis Lord rejoint les Flowerpot Men, groupe dans lequel il joue avec Nick Simper, qui deviendra le premier bassiste de Deep Purple. À partir de la fin 1967/début 1968, il est à l’origine de la création du groupe avec Ritchie Blackmore. Le 24 septembre 1969, il enregistre, au Royal Albert Hall de Londres, le Concerto pour Groupe et Orchestre avec les musiciens du Royal Philharmonic Orchestra et de Deep Purple. Si l’album est crédité au nom du groupe, Jon Lord en est l’unique compositeur et arrangeur. L’expérience est réitérée en septembre 1970 avec Gemini Suite. D’abord enregistré en direct avec les musiciens de Deep Purple, il sera réenregistré en 1971, en studio avec Albert Lee à la guitare, Yvonne Elliman et Tony Ashton au chant. En 1974, il enregistre Windows qu’il compose en compagnie d’Ebrhard Schoener. Il sort également un disque avec Tony Ashton (First of the Big Band.

Avec Whitesnake et David Coverdale

Son album solo le plus reconnu, Sarabande, paraît en 1976 avec Pete York à la batterie et Andy Summers (futur membre de The Police) à la guitare. Deep Purple se désagrège cette même année, et il s’en va former Paice-Ashton-Lord avec son beau-frère Ian Paice et son ami Tony Ashton. Ils seront accompagnés de Bernie Mardsen (pré-Whitesnake) à la guitare et Paul Martinez à la basse. Il en sortira un album, Malice in Wonderland6. En 1978, Jon Lord intégre Whitesnake, le groupe de David Coverdale, rejoint deux ans plus tard par Ian Paice. Il prend le temps d’enregistrer à côté, et, en 1982 sort Before I Forget. En 1984, il participe naturellement à la reformation de Deep Purple. Il y restera jusqu’en 2002. Sa contribution aux compositions du groupe sera constante et réelle, mais il garde une certaine indépendance: en 1998, il sort un nouvel album solo, Picture Within, tout empreint de romantisme. Jon Lord abandonne Deep Purple en 2002, remplacé par Don Airey, afin de poursuivre des projets plus personnels. Il se produira notamment en Australie avec Jimmy Barnes (de Cold Chisel) et Bob Daisley pour un set blues (Live at the Basement).

Jon Lord of Deep Purple has died at the age of 71.

The co-founder and keyboard player with the metal pioneers passed away today (July 16) after suffering a pulmonary embolism. He had been suffering from pancreatic cancer and was surrounded by his family at the London Clinic.

Jon Lord on the keybord: Swinging London!

Lord founded Deep Purple in 1968, and along with drummer Ian Pace was a constant in the band during their existence from 1968 to 1970. Her co-wrote many of the band’s songs, including the seminal ‘Smoke On The Water’ and was responsible for the legendary organ riff on ‘Child Of Our Time’.  He remained with the band when they reformed in 1970, until his retirement in 2002. Renowned for his fusion of rock and classical or baroque forms, he was perhaps best known for his Orchestral work ‘Concerto For Group And Orchestra’ first performed at Royal Albert Hall with Deep Purple and the Royal Philharmonic Orchestra in 1969 and conducted by the renowned Malcolm Arnold. The feat was repeated in 1999 when it was again performed at the Royal Albert Hall by the London Symphony Orchestra and Deep Purple. He also worked with Whitesnake, Paice, Ashton And Lord, The Artwoods and Flower Pot Men. A statement from his representatives reads simply: « Jon passes from Darkness to Light » http://www.nme.com